On profite de passer l’été en Suisse pour partir à la découverte des villes et villages de montagnes qu’abrite ce beau pays aux reliefs très ardu. La petite ville de Saint-Moritz située dans la région de l’Engadine sera notre première escapade. 

Perchée à plus de 1800 m d’altitude elle est très populaire en hiver, et pour cause, c’est l’une des plus anciennes stations de sports d’hiver au monde !

On y trouve l’un des plus beaux domaines skiables de Suisse. Mais le ski n’est pas l’unique sport prisé en hiver : St-Moritz est le berceau du skeleton et du bobsleigh ! Et si vous n’êtes pas adeptes des sports d’hiver, il est tout de même intéressant d’y faire un tour pour assister à une partie de Snow-Polo sur le lac gelé, un sport très spectaculaire !

 

Saint-Moritz n’est pas moins populaire l’été. Sa région accueille également de nombreuses activités en saison estivale, comme un festival de Jazz, un rassemblement de voitures de collection, mais aussi un grand nombre de sports en plein air dont le VTT et la randonnée. Les sports nautiques ont aussi leur place sur le Lac de Silvaplana, à quelques minutes de St-Moritz, qui est un haut lieu du kitesurf et de la planche à voile ! Incroyable non ? 

On comprend vite qu’en hiver, comme en été, on n’a pas l’occasion de s’ennuyer à Saint-Moritz

 

Mais notre week-end ne se restreint pas à St-Moritz. Notre curiosité nous pousse à découvrir l’ensemble de l’Engadine. Située dans le canton des Grisons, l’Engadine est une région très montagneuse au cœur des Alpes Suisses. Elle abrite de nombreux lacs de montagne, quelques glaciers et de grandes forêts de mélèzes. Ce  qui nous attire tout particulièrement ce sont les nombreux villages à l’architecture traditionnelle.   

 

On vous parle plus en détails du canton des Grisons dans notre article : Road Trip dans les Grisons à la découverte de son architecture contemporaine.

   

Un Samedi dans l’Engadine, de galerie d’art en galerie d’art

Ce samedi est pour nous un jour très spécial, nous avons la chance de rencontrer Rolf Sachs, un grand Designer qui a passé toute son enfance dans la région. En plus de nous faire visiter son incroyable maison, (un article à ce sujet arrive très bientôt), il nous parle de son attachement pour l’Engadine et de tout ce qu’il ne faut pas manquer d’y visiter. Sur ses bons conseils on esquisse un itinéraire.

On est surpris d’apprendre qu’en plus de toutes les activités énumérées précédemment, la région abrite de nombreuses galeries d’art. Il y en a décidément pour tous les goûts. 

Le hameau de Samedan est le premier arrêt de ce mini road trip improvisé. Nous avons la chance d’y être pendant l’exposition Nomad qui se tient chaque année durant 4 jours. C’est dans la Chelsa Planta que 20 galeries d’art contemporaine du monde entier viennent pour y exposer quelques pièces. C’est une merveilleuse découverte.

Vous pouvez retrouver les dates et la programmation sur leur site internet (ici) 

Ce qui rend l’exposition si particulière, c’est le lieu qui l’accueille : la Chelsa Planta. C’est la plus grande maison privée conservée encore “dans son jus” de l’époque de la noblesse Engadine aux XVIIIe et XIXe siècles. Cette maison patricienne se visite en toute temps et accueille plusieurs expositions tout au long de l’année. Vous pouvez notamment y découvrir la culture rhéto-romanche de la région. Nous sommes littéralement tombés sous le charme de cette architecture traditionnelle. Les matériaux de construction sont bruts, visibles et marqués par le temps. Les épais murs de pierre qui protègent du froid en hiver et du chaud en été nous donnent la sensation de nous balader dans une caverne.

Cette architecture de pierre contraste avec les étables en bois que nous avions croisées lors d’un précédent voyage dans les Grisons. 

 
Le programme culturel de la Chelsa Planta est disponible sur le site suivant.

En longeant la rivière Inn, qui serpente dans la vallée pour aller se jeter dans le Danube à Passau, on arrive quelques kilomètres plus loin à Zuoz. Ce village est féérique, comme figé dans le temps. On est tout de suite séduits par la beauté des façades des maisons décorées de grands sgraffites. Il est très agréable de flâner dans les ruelles tout en observant les bâtisses propres à cette région. 

L’architecture de Zuoz est magnifiquement bien conservée et les rénovations ont toutes été réalisées dans le respect de l’architecture d’origine. On remarque de nombreuses particularités qui caractérisents les maisons de l’Engadine comme les toutes petites ouvertures en forme d’entonnoir, les portes d’entrée cintrées par une fresque, ou encore les épais murs de pierre. 

On est ébahis par le subtil mélange entre art, architecture traditionnelle et contemporaine.

La visite de la Galerie Tschudi offre l’opportunité de découvrir l’intérieur d’une de ces constructions traditionnelles.

Les expositions d’art contemporain venant des quatre coins du monde tournent régulièrement dans les nombreux espaces qu’offre cette galerie sur trois niveaux. On est ébahis par le subtil mélange entre art, architecture traditionnelle et contemporaine. En discutant avec le galeriste, on apprend que dans la région, l’utilisation de la pierre avait pour but de protéger les habitations des fréquents incendies de l’époque. Un phénomène qui s’illustre justement par les traces noires présentes sur la charpente de ce bâtiment. Une telle catastrophe qui a laissé par endroits le bois calciné par les flammes ce qui rend la visite encore plus poétique.

Le bâtiment a été rénové avec grand soin par un bureau d’architectes basé à St-Moritz; Ruch & Partners Architects. Ils ont réussi à sublimer la construction traditionnelle, son histoire et les œuvres d’arts

Une visite qu’il ne faut surtout pas manquer dans l’Engadine.  

On continue nos sauts de puce en direction de S-chanf. Ce petit hameau de moins de 700 habitants abrite quatre galeries d’art. Rien que ça !

On visite la Galerie Von Bartha, un petit espace carré dans un vieux corps de ferme en pierre. L’agencement de l’espace est splendide, c’est une vraie expérience de découverte, on adore !

La galerie mère, basée à Bâle, propose régulièrement à un de ses artistes d’exposer dans cette unique pièce. L’artiste est libre d’occuper le volume comme bon lui semble. Il est intéressant de venir visiter la galerie à différents moments de l’année pour y découvrir des installations et œuvres chaque fois complètements différentes. Ce mode de fonctionnement rend l’espace vivant, changeant au gré de l’imagination de chaque artiste. On apprécie beaucoup cette démarche.  

 

Les différentes exhibitions de la galerie sont programmées sur leur site internet : ICI
 

La galerie 107 toujours à S-chanf offre, comme la galerie Tschudi,  l’opportunité de déambuler dans une maison typique, et on ne s’en lasse pas. L’harmonie des matériaux: la rencontre du bois, de la pierre et de l’acier, est à la fois d’une élégance et d’une rusticité parfaitement contrôlées. On a envie d’y installer son lit et d’y emménager. On ne connaissait pas du tout l’architecture traditionnelle de l’Engadine et on est littéralement tombés sous le charme.  

L’incroyable diversité de galeries présentes dans la région ne nous permet pas de les explorer toutes en une journée. Cette sélection est donc loin d’être exhaustive. Ce sont nos coups de cœur qu’on vous recommande chaleureusement.  

C’est impressionnant de voir un tel nombre de galeries d’art dans de si petits villages. C’est certainement dû à la notoriété de la région connue depuis longtemps pour accueillir un bon nombre de “Bourgeois de la haute société” hiver comme été. La découverte de la région n’est pas aisée pour les voyageurs qui cherchent des logements à petits prix. Il faut être conscient que les hébergements sont chers. 

 

On passe la fin de journée à flâner autour du Lac de Silvaplana, voisin du lac de St Moritz, prisé des kite surfeurs. Leurs voiles pleines de couleurs dansent au gré du vent au-dessus de l’étendue d’eau avec en toile de fond les sommets encore enneigés. Un spectacle magnifique.  

Le dimanche matin à Saint-Moritz

Le petit centre de Saint-Moritz n’a pas le cachet de ses villages voisins. Disons-le sincèrement, la renommée actuelle de St-Moritz vient surtout de ses grands hôtels de renom et ses boutiques de luxes 

C’est très divertissant de voir comment une ville, peut encore vivre d’une notoriété acquise il y a presque un siècle. Nous qui sommes simples touristes en Suisse, on trouve que des villes bien plus belles dans les Grisons mériteraient le même engouement aujourd’hui. C’est donc bien l’histoire de St-Moritz qui la rend si célèbre encore de nos jours. C’est tout de même l’une des plus anciennes stations de sports d’hiver au monde où s’est déroulée la deuxième édition des Jeux Olympiques d’hiver en 1928. Des Jeux qu’elle a d’ailleurs accueillis une deuxième fois pendant la guerre en 1948. Si le ski se démocratise tant bien que mal ces dernières années, il reste encore un sport cher, et à l’époque très peu de personnes y avaient accès. Jadis les visiteurs de St-Moritz étaient donc des gens très fortunés donnant une notoriété bourgeoise à la ville. Une notoriété qui n’a vraisemblablement jamais changée 

A St-Moritz il est vraiment très agréable de prendre un café en terrasse en observant le ballet des dames chiques faisant leur shopping, les cyclistes partant à l’assaut des dénivelés alentour, les voitures de luxe rutilantes et les marcheurs faisant halte pour se restaurer, toujours avec les montagnes en toile de fond. Pour les curieux, allez jeter un œil au Badrutt’ Palace hôtel. Son architecture est intrigante et très élégante, à la hauteur d’un Palace ! En parlant d’architecture intrigante, vous apercevrez sûrement une grosse “capsule” marron au loin, c’est le Foster’s Chesa Futura. Une construction très avant-gardiste, recouverte de tavillons de mélèze, réalisée par le célèbre architecte Norman Foster, habitué de Saint-Moritz. Malheureusement on ne peut pas visiter le bâtiment car il accueille des appartements privés.  

 

Pour nous, Saint-Moritz est avant tout une ville formidable pour la proximité qu’elle offre avec la nature. On y trouve une multitude de départs de sentiers de randonnées, de vtt, et les moins sportifs peuvent flâner et se baigner dans l’eau cristalline du Lac de Staz niché à 1800m d’altitude et à seulement 20 minutes de marche du centre. De plus, c’est un très bon point de chute pour rayonner facilement dans tout l’Engadine. St-Moritz offre une multitude d’activités en plein air, l’hiver comme l’été, et c’est ça qu’on aime de la ville.  

 

Avant de reprendre la route en direction du retour on se balade sur les berges du lac de Saint-Moritz et on en profite pour contempler la Niemeyer-Haus. Quand nous avons découvert que le célèbre architecte Brésilien Oscar Niemeyer avait construit une maison ici, perdue dans les montagnes Suisses, cela nous a beaucoup intrigués. Etant la maison privée d’un photographe on ne peut bien entendu pas la visiter, mais on l’aperçoit très facilement du petit sentier qui fait le tour du lac.  

Un week-end qui se termine par la visite d’un époustouflant musée

Sur le chemin du retour nous voulons absolument nous arrêter au Muzeum Susch. On nous en a beaucoup parlé, pour ses expositions comme pour son architecture. 

Le musée se trouve dans une ancienne maison typique de l’Engadine rénovée en 2018 par LUVO ARCHITEKTEN un bureau d’architectes basé à Zurich.  

La rénovation est tout simplement divine, elle offre un parcours muséal déroutant. L’architecture est au service d’une scénographie peu banale. On passe de pièces immaculées à des pièces creusées dans la roche laissée apparente. Les œuvres sont sublimées par l’intelligence de la rénovation qui nous laisse découvrir les “entrailles” du bâtiment. La limite entre l’œuvre d’art et le musée n’existe plus, on se demande constamment si ce qu’on admire est une œuvre d’art ou un élément de construction de l’architecture. C’est un sentiment qu’on rencontre peu souvent dans un musée. L’architecture est au centre de l’œuvre et l’œuvre au centre de l’architecture. On n’en dira pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de la visite, on vous laisse vous émerveiller à votre tour.  

Attention le musée n’est ouvert que du jeudi au dimanche de 11h à 17h. 
Vous retrouvez toutes les infos sur le site : https://www.muzeumsusch.ch 

Les œuvres sont sublimées par l’intelligence de la rénovation qui nous laisse découvrir les “entrailles” du bâtiment.

Nos recommandations

La recherche d’un logement pour notre week-end ne fut pas évidente. Pourtant à Saint-Moritz ce ne sont pas les hôtels qui manquent. Cependant, nous avons toujours à cœur de loger dans un lieu qui nous correspond et c’est ce qui nous a rendu la tâche plus ardue.  

La plupart des hôtels reflètent le faste d’une époque classique et glamour. Ils s’apparentent plus à une architecture de “Palace” qu’à une architecture contemporaine ou traditionnelle. Heureusement, nous avons trouvé l’exception ! 

Notre hôtel favori : Nira Alpina 

Le Nira Alpina n’est pas à Saint-Moritz même. Il se trouve à quelques minutes sur les hauteurs du Lac de Silvaplana. L’hôtel surplombe la vallée et offre une vue spectaculaire sur les montagnes environnantes. Le plan de l’édifice étant dessiné avec ingéniosité il permet à tous les espaces de l’hôtel de bénéficier d’une vue imprenable. Nous avons particulièrement apprécié de profiter de cette splendide vue, un verre à la main, au bar de l’hôtel. On vous recommande vraiment la carte des cocktails, préparés avec des produits originaux et de la région. Une bonne surprise.  

A peine arrivés au lobby de l’hôtel on comprend tout de suite son ambiance, un hôtel design et décontracté. C’est exactement ce que nous recherchions !  

Pour les amoureux des activités extérieures c’est l’hôtel parfait ! En plus d’avoir un accès direct au téléphérique Corvatsch menant à tous les départs de randonnées en été et directement sur les pistes de skji en hiver, l’hôtel est entièrement pensé pour accueillir les sportifs en tout genre. Nous avons été ravis d’apprendre qu’un espace entier est dédié au stockage et à la réparation des équipements sportifs. C’est quelque chose qu’on ne voit pas communément dans un hôtel et c’est très appréciable.  

Et puis, quand on fait du sport, on aime ensuite se reposer et récupérer. Pour cela, le Nira Alpina offre un incroyable spa, petit mais exhaustif, vous y trouverez votre bonheur à coup sûr. Moment de détente garantis ! 

Plus d’infos et réservation : https://www.niraalpina.com 

Notre adresse décontractée pour une agréable soirée : l’Hôtel Walther 

Quelle merveilleuse découverte que l’hôtel Walther, situé dans le hameau de Pontresina. Il offre un cadre idyllique pour passer la soirée. Ce merveilleux bâtiment belle époque fut rénové avec soin en 2017 avec la volonté de revenir aux origines de l’histoire de la construction. Une rénovation qui marie la construction d’origine et le design élégance. Chaque élément trouve sa place dans les différents espaces créant une atmosphère chaleureuse et moderne. Son petit plus est très certainement l’atmosphère familiale que l’on ressent tout de suite en entrant dans le bâtiment. Nous avons réellement eu la sensation de dîner en famille.  

Avec ses cinq restaurants, vous trouverez certainement la formule qui vous convient le mieux. Mention toute particulière à l’espace extérieur aménagé dans une ancienne télécabine pour accueillir les plats de fondue et de raclette. Ambiance montagnarde assurée ! 

Surtout ne partez pas sans avoir pris un dernier verre sous une pluie de seaux en zinc. Pensé et conçu par le designer Rolf Sachs, le bar, mais surtout les luminaires faits d’une centaine de seaux percés, sont une œuvre d’art à l’image de l’hôtel : mélange de styles régionaliste et contemporain   

Plus d’infos et réservation : https://www.hotelwalther.ch 

Petite pause gourmande à Saint-Moritz : Le chocolatier Hanselmann 

C’est le passage obligé dans le centre de Saint-Moritz. Nous y avons gouté de très élégantes et gourmandes boules de chocolat. J’en ai l’eau à la bouche rien quand vous l’écrivant ! Et en plus de son délicieux chocolat, la devanture de l’échoppe vaut à elle seule le détour. Une splendide décoration en sgraffites qui attire l’œil des passants et ajoute un charme à la rue piétonne qu’elle borde. 

Adresse : Via Maistra 8, 7500 St Moritz 
Ouvert tous les jours de 7h30 à 19h 

A lire également

2 Commentaires

  1. Super article. Je ne soupçonnais pas une telle richesse culturelle. Je prends note de vos bonnes adresses.
  2. Patricia dit :
    Super destination l’Engadin. Ça donne envie de le visiter. En plus vos recommandations ont l’air top !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.